Vitesse et puissance

Dans tous les sports, la vitesse et la puissance sont cruciales pour la réussite d'un athlète, car elles sont deux éléments essentiels et étroitement liées l’un à l’autre. La puissance est définie comme la capacité de générer autant de force que possible dans le plus court délai pour développer rapidement un mouvement. L'explosivité fait la différence car la coordination et la rapidité de connexion entre le cerveau et le reste du corps déterminent le succès du recrutement sélectif des muscles impliqués.

Lors d'un entraînement visant à développer la puissance, le cerveau et l'ensemble du système nerveux central sont appelés à un travail coordonné de contrôle efficace du corps, afin d'utiliser au mieux les muscles : les délais de recrutement des unités motrices sont en effet réduits (notamment dans les fibres rapides ou de type 2). De manière générale, la stratégie utilisée consiste à maintenir un faible nombre de répétitions pour soulever rapidement des charges sous-maximales. De cette façon, le muscle est entraîné pour maximiser l'énergie sans atteindre un stress de fibres qui pourrait causer des blessures et des douleurs. Différents types d'exercices peuvent être effectués à cet effet qui impliquent des mouvements répétés d'effort maximum tels que des exercices balistiques avec un médecine-ball, des sauts pliométriques, des ascenseurs olympiques et des exercices avec surcharges traditionnelles (squats, banc, bond).

Dans les sports actuels, la vitesse est un facteur déterminant car le vainqueur est souvent celui qui parvient à faire ce que font les autres, mais à une vitesse plus rapide. La puissance étant également déterminée par la vitesse, certains entraînements peuvent être dédiés au développement de cet aspect : la force et l'endurance sont diminuées au profit de la vitesse des mouvements. Ce type d'entraînement est utilisé pour apprendre au cerveau à agir plus rapidement et à contrôler les muscles plus efficacement à vitesse élevée, en favorisant les contractions des fibres musculaires plus rapides et plus puissantes. Il est donc important de s'entraîner à la vitesse lorsque l’on est frais et que le système neuromusculaire est enclin à la fatigue sans excès : lorsque l’on entre en stress métabolique, il devient très difficile d'entraîner le système nerveux ; c’est aussi pour cette raison que l'entraînement à la vitesse devrait inclure une récupération à 100% entre les différentes séries, sans brûlure musculaire ni essoufflement.

D'un point de vue mathématique, la relation entre vitesse et puissance peut être décrite par une relation quadratique ou une parabole descendante. Le sommet de la parabole est le point de puissance maximale. La relation entre vitesse et force, par contre, est décrite par une branche d'hyperbole pour laquelle des vitesses plus élevées correspondent à des forces plus modestes. En combinant les deux graphiques, il est possible d'obtenir une courbe puissance-charge qui vous permet de choisir objectivement les charges de travail à utiliser pendant l’entraînement (voir image).

Vitesse et puissance

Figure 1 La figure montre la combinaison des graphiques force-vitesse et puissance-vitesse. De cette façon, il est possible d'estimer la valeur de la force et de la vitesse avec laquelle obtenir la puissance maximale.

La courbe charge-puissance, également appelée profil musculaire, est facilement obtenue avec Gyko. GykoRepower, via le mode Power, vous permet également de monitorer la puissance pendant l'entraînement.

OptoJump Next, quant à lui, fournit la valeur de puissance calculée à partir des temps d’envol et de contact dans certains des principaux protocoles de saut, y compris le drop jump, le stiffness (rigidité) et en général tous les exercices qui nécessitent la répétition de plusieurs sauts. Ces valeurs sont très importantes pour la planification de l'entraînement sportif comme le volley-ball, le basket-ball ou le saut en hauteur où l'élévation est fondamentale.

Witty, WITTY SEM, le kit Racetime 2 SF et le WITTY TAB peuvent, en alternative, être utilisés dans les protocoles d'entraînement, qu'ils soient à l'extérieur ou au gymnase. L'utilisation de WITTY SEM peut par exemple stimuler la coordination musculaire et donc améliorer la vitesse (coordination).